Parce que la première fois où j'ai posé les pieds sur le sol italien était en 2001, parce que je rêvais d'y retourner en famille, parce que ce pays, cette culture, cette langue sont envoûtants...Même si le lieu n'est pas le même cette magie opère, je ne sais pas pourquoi, les mots sont revenus si vite et je me surprends ici à penser dans cette langue dont je ne me sers pourtant jamais...Parce qu'au bout de ces routes impossibles on a été si chaleureusement accueillis, parce que tout ne ressemble pas à une carte postale et que les plaies de la nature sont encore parfois béantes comme à Vernazza, parce que la mer n'est pas toujours bleue, parce que les trésors sont partout où l'on veut bien les voir, je sais aujourd'hui que je n'attendrais pas aussi longtemps pour y retourner.

DSC00379DSC00549DSC00493DSC00518DSC00350DSC00529DSC00369DSC00392DSC00396DSC00424DSC00439DSC00528DSC00533DSC00501DSC00509DSC00572